Les conseils de champions pour avoir un mental d’acier

Rafael Nadal

On le sait, en compétition, c’est le mental qui fait la différence, et non la technique. Voici des témoignages de grands champions pour nous aider à construire une attitude positive et combative. Vous n’aimez pas le sport et ne lisez jamais d’autobiographie ?

Tant pis, il faut tout de même lire les 5 livres suivants !

Par Franck TOURTOIS

Et si on devait retenir quelques conseils de champions, voici les 10 piliers de la préparation mentale décrits par Sébastien THOMAS dans son livre “Et si j’avais un mental de gagnant” :

– S’installer dans une véritable logique d’entraînement

Votre entraînement mental devra être régulier, car c’est dans la régularité que vous allez renforcer vos qualités et que vous serez capable de les mettre à profit en situation de manière automatique, avec aisance et sérénité. Ce qui fera également la différence, c’est la qualité de votre investissement dans ce travail mental.

Et si j'avais un mental de gagnant !

– Se donner le droit de réussir

Arrêtez de penser que vous n’avez pas les moyens de réussir et osez vous accorder ce droit, même quelques instants, avec vos forces et vos fragilités.

– S’affranchir du regard des autres…

Le secret pour s’affranchir du regard des autres est d’éviter de se comparer constamment à eux. Ce qui fera la différence, c’est votre personnalité et c’est avec elle que vous réussirez à atteindre vos objectifs professionnels et personnels.

– … mais bien s’entourer

N’hésitez pas à rompre votre isolement, à rencontrer des personnes qui pourront vous aider dans votre quête. Rompre sa solitude, apprendre des autres, écouter leurs conseils est primordial.

– Se donner le temps de réussir

Il faut se donner le temps de travailler, d’investir sur sa personne et de s’occuper de soi. Sachant que le temps nécessaire à chacun pour parvenir à ses objectifs sera différent d’une personne à l’autre. Souvent la ‘politique des petits pas’ est la meilleure option pour réussir.

– Se donner le droit de l’échec

Un sportif qui n’intègre pas l’idée qu’il peut échouer, perdre son match, ne peut gagner. Intégrer cette éventualité est indispensable pour réussir. Prendre en compte l’éventualité de perdre, va vous libérer l’esprit et vous permettre de vous focaliser sur les moyens à mettre en œuvre pour gagner.

– Se donner des intentions

A l’approche d’un événement, on devrait se poser la question: comment j’aimerais que cela se déroule. C’est cela, se donner des intentions. Il est important de transformer ses pensées parasites en pensées positives.

– S’affranchir des dogmes qui paralysent

On ne peut pas être bon partout ! Il faut se concentrer sur ses qualités et se rappeler ses points forts. Mais aussi se confronter à ce qui vous fait peur, en vous entraînant devant des amis, en sollicitant les conseils d’un coach ou par tout autre moyen qui vous aide.

– Entrer sur le terrain et quitter sa place dans les tribunes

Pour développer son mental, il faut être acteur et se mettre en action. En effet, c’est dans l’action que se construit notre mental. 

– Débriefer

Le débriefing est une prise de recul par rapport à une situation vécue ou en train d’être vécue. Pour être efficace, le débriefing d’avant ou d’après la situation doit être rédigé, précis, mesurable, positif,  factuel, équilibré entre les points positifs et les axes d’amélioration, intégrer les moments clés ont fait basculer la situation positivement ou négativement, comporter des solutions et un plan d’action, être fait régulièrement, un petit feed-back de la journée avant de vous coucher est excellent s’il répond aux critères ci-dessus.

Pourquoi est-il utile de s’approprier ces conseils, et ceux inclus dans les livres suivants ?

Parce qu’il y a de réels parallèles entre les mondes du sport et du travail. Mais également parce que les notions d’efforts et d’excellence sont le point commun de toutes les interventions d’AC Mentoring, qu’il s’agisse de ‘libérer’ les entreprises, rendre les équipes autonomes et adaptatives, ou développer les managers. Et qui mieux qu’un athlète ou coach de haut niveau pour illustrer ces notions ?

Nous avons pris le parti de ne retenir qu’un message / questionnement par livre.

Open d'André Agassi

Andre AGASSI

Dans OPEN (2009), Andre AGASSI, joueur professionnel de tennis de 1986 à 2006, aborde des thèmes qui peuvent s’appliquer au concept de Bien-Etre au travail.

En témoignant sur la question « peut-on exceller sans aimer ce que l’on fait ? » il nous montre comment prendre du plaisir à faire son travail a totalement changé son approche du monde.

Et comment le “réalignement” de ses ‘moi’ professionnels, publics et privés a fait de lui un homme meilleur.

Mémoire d'un perfectionniste

Jonny WILKINSON

Avec MEMOIRE D’UN PERFECTIONNISTE (2011), Jonny WILKINSON, joueur professionnel de rugby de 1998 à 2014, traite de la quête de l’excellence et des efforts nécessaires pour obtenir réellement l’amélioration continue.

Il explique comment le progrès passe par la mesure et la constante (auto)évaluation, la mise en place de routines et du travail, encore du travail, toujours du travail.

Le rêve des affranchis

Claude ONESTA

LE REGNE DES AFFRANCHIS (2014) est l’autobiographie de Claude ONESTA, entraineur de l’équipe de France de Handball masculin de 2000 à 2016. 

Il’utilise pour nous présenter sa théorie du management d’équipes. 

« Gagner ne vaut que si l’on progresse ensemble ».

« Une équipe, comme toute organisation, est d’abord une entité sans cesse apprenante. C’est valable aussi pour son leader. »  Et il nous explique pourquoi sa phrase préférée est celle de Kipling : « Rêver, mais sans n’être qu’un rêveur ».

Mon rêve d'or et de neige

Martin FOURCADE

MON REVE D’OR ET DE NEIGE (2017) vient d’être publié par Martin FOURCADE alors qu’il n’a pas encore achevé sa carrière de biathlète démarrée il y a 10 ans (souhaitons qu’il continue à gagner pendant quelques temps encore).

Il nous y explique très simplement ce qu’il faut faire pour se donner le moyen de réaliser ses objectifs, l’importance de planifier et d’organiser sa réussite mais avant tout comment la connaissance de soi permet vraiment d’aborder le monde et le travail avec l’assertivité nécessaire à la réussite.

Evidemment cette lecture de leurs écrits est totalement partiale, subjective et orientée. Vous pouvez aussi les lire parce qu’ils vous ont fait vibrer et connaître de vraiment moment de joie …

Share it:
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
  • Add to favorites
  • Facebook
  • viadeo FR
You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.