glassAvez-vous lu l’étude que l’APEC a publiée le 10 juillet dernier?
Vous la trouverez dans Courrier Cadres.
Je vais cependant vous la résumer.

#1: Si le chômage en France dépasse les 10%, celui des cadres n’est que de 4%.
#2: Il y aura 166 500 embauches en France en 2013.
#3: Depuis 20 ans les embauches de cadres en France dépassent les départs et cette année, l’excédent sera de 35 000 emplois.
Donc, cette étude confirme que la situation n’est franchement pas mauvaise! Et quand on considère que cette année nous connaitrons ce que nos politiques spécialistes du ridiculement correct appelle une croissance négative (-0.1%), l’article est franchement optimiste (trop?) pour les années de reprise à venir.

Si l’on va dans le détail on apprend que la situation est meilleure qu’en 2010 et surtout 2009. Mais elle est moins bonne qu’en 2011 (-8%) et 2012 (-7%). Et comme toujours dans notre pays, les jeunes diplômés sont encore les moins bien lotis. Je serais toutefois intéressé de savoir s’il existe une étude plus poussée en fonction du type de diplôme…
Suivent les seniors, mais cette catégorie est trop fourre-tout (je deviens senior dans 3 ans…) pour correspondre à quoi que ce soit d’identifiable et surtout d’utilisable.

Mais paradoxe: ¾ des cadres sondés au cours de la même étude, jugent que la situation de l’emploi est plus mauvaise aujourd’hui qu’en 2008/2009… et comme ce sont les cadres qui embauchent et qui sont les premiers acteurs de l’économie, ca craint!
Il semblerait que les Français soient incapables de se faire leur propre opinion en utilisant leurs deux yeux. L’opinion publique est donc notre premier ennemi.

Tout cela nous amène à mon point habituel: restons positifs!
Il y a de la place! Il ne s’agit pas de mettre la pression aux cadres que je connais et aide actuellement dans leur recherche, au contraire! Il s’agit d’en tirer espoir. Il ne faut pas avoir peur; il faut garder le moral. Cette étude est motivante, elle doit nous permettre de repartir du bon pied à la rentrée. Malgré tout ce que l’on entend, la situation n’est pas si sombre. Il y a 165 000 postes à pourvoir, allons les chercher!

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire