Logistique

Voici la quatrième fable d’AC Mentoring.

On y parle de stratégie, d’agilité, mais aussi d’expérience utilisateur comme moteur de toute réussite commerciale. Ce qui semble à la fois une évidence dans le monde numérique d’aujourd’hui, mais aussi souvent encore le point faible de beaucoup d’organisations. Alors, avant de parler de bien être des salariés et de symétrie des attentions, parlons simplement « d’attention », qui rime avec passion et résonne avec « amour ».

Par Xavier GUY.

Il était une fois un lapin entrepreneur,

Dont on peut dire qu’il nageait dans le bonheur.

De tradition il était dans la carotte

Et tout le monde savait qu’il y faisait sa pelote.

Tous ses produits étaient réalisés standards,

Ses stocks le prémunissaient d’éventuels retards.

Il savait donc livrer ses clients dans les temps.

Il exigeait de se faire payer au comptant,

Another rabbit

Il avait le meilleur des taux de rendement,

Et il savait aux clients faire le boniment.

Il était fort connu dans toute la Profession,

Pour optimiser les standards et productions.

Or au congrès des souterrains cultivateurs

Dont il était le principal initiateur,

Il rencontra un des autres organisateurs,

Qui se révéla vite être un contradicteur.

Car Le mulot s’étonnait auprès du lapin :

« Jeannot, vos clients sont-ils donc tous des rupins,

Pour pouvoir leur imposer le paiement comptant ?

Êtes-vous sûr de toutes vos carottes, ils soient contents ?

Vos produits sur stocks ne sont-ils pas avariés ?

Et êtes-vous sûr que leurs goûts ne vont pas varier ?

Le lapin et la carotte

Jeannot répondit : « Cessez de me tracasser !

Car je les fournis à temps, et c’est bien assez !

En tout cas je me refuse à faire crédit.

Vexé, surpris, le mulot se le tint pour dit.

Mais hélas pour le lapin, cela se gâta.

La demande de carottes par les clients chuta.

Inquiet et perturbé, le lapin enquêta,

Pour finir chez le mulot se précipita.

Car le mulot dans son entreprise s’affairait

Car c’est plusieurs types de carottes qu’il préparait.

Le lapin vit des carottes jaunes et même des blanches.

De certaines bottes on avait enlevé les branches.

Il y avait des grandes comme des petites carottes,

Jamais le lapin n’en avait vu tant de sortes !

En rage le lapin interpella le mulot :

« Mais qu’est-ce que vous faites ? Et qu’est-ce que c’est, ce boulot ?

« Mais c’est celui que vous n’avez pas voulu faire »

Mulot 2

Dit le mulot. Il ajouta : « Nous sommes confrères,

Mais, aux clients, je prête beaucoup plus d’attention,

Sur de nouveaux produits j’attire leur attention,

Pour leurs besoins je fais preuve d’anticipation,

Pour tout dire, je leur voue une certaine affection,

Et même je leur accorde des délais de paiement,

Et cela pour qu’ils puissent vivre plus sereinement. »

En vain chez les clients le lapin s’agita.

De moins en moins de carottes on lui acheta

Car jamais ces nouvelles pratiques il n’adopta.

Et puis, bientôt son entreprise périclita.

Lapin again

Morale 1

Insouciant, le lapin n’était pas conciliant,

Ne prêtait pas attention aux besoins des clients.

Car se contenter de la productivité

Ne saurait vous garantir la pérennité.

Morale 2

Pour ses clients le mulot a de l’affection,

Or le lapin ne leurs prête que peu d’attention.

L’écoute des clients permet de combler ses carences

Et ainsi de faciliter la concurrence.

Morale 3

Il faut accepter d’écouter les réclamations,

Pour pouvoir faire le tri et choisir des actions.

Celles qui rendront le client beaucoup plus heureux.

De son client il faut être un peu amoureux.

Morale 4

Quand bien même s’il s’avère qu’il est bien des plus chiants

Avec son client, il faut savoir créer du liant.

Car en effet, qui de nouveaux besoins suscite

Assurera pour l’entreprise la réussite

Mulot 3

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire