Lorsque vous faites un achat important, vous prenez du temps. Vous vous renseignez. Vous comparez. Et, tant que faire se peut, vous essayez.
Pourquoi ne proposeriez vous pas à votre futur potentiel employeur d’en faire de même avec ce que vous pouvez lui offrir?

Nous ne vivons pas dans un monde idéal et parfait. Les choses ne surviennent pas instantanément parce qu’on y croit très fort. Vous pourriez avoir besoin de temps et de plusieurs essais pour convaincre. Donnez-vous en donc les moyens.

Des choses existent déjà pour ca: les périodes d’essai… Mais elles ont lieu au début des emplois survenant après un recrutement « classique ». Il ne faut pas en revanche oublier que dans beaucoup de cas, votre potentiel futur patron n’a pas dans ses préoccupations immédiates de recruter un cadre de vos niveaux et valeurs… C’est justement ce dont vous voulez le convaincre. Donc il faut parfois lui proposer quelque chose de préalable, qui ne soit pas un recrutement classique.

Une étude, un audit, un rapport, une préconisation, peut-être même un business plan. Proposez d’agir d’abord en consultant.

Agir d’abord en free-lance permet à votre entreprise cible de ne pas s’engager autant en ce qui vous concerne. Vous ne lui demandez pas de puiser dans un budget recrutement ni d’augmenter sa masse salariale. Elle peut se permettre de dépenser 15k€ de conseil, pour vous voir en action et constater que le plumage est à la hauteur du ramage. Ne vous posez pas de question de faisabilité administrative, n’importe quel société de portage se fera un plaisir de vous accompagner dans une offre de ce type. Je peux vous en indiquer quelques unes.

Alors bien entendu vous devez être vigilant: vous devez vous faire payer, vous devez convenir d’une date de début et de fin, ainsi que des objectifs et des ‘livrables’. Et cela ne doit ni durer longtemps, ni se reproduire, à moins que la possibilité n’ait été évoquée au préalable. Car vous devez être clair et intraitable sur le fait qu’il s’agisse d’un potentiel préalable à l’embauche.
Mais vous devez accepter l’idée que cela ne marche pas. Peut-être vous-même ne souhaiterez-vous pas transformer l’essai.

Ou peut-être encore déciderez-vous que le fait d’être un consultant à votre propre compte vous satisfait davantage?

En tout cas, pour le moral et votre confiance en vous, c’est beaucoup plus intéressant que de chercher un job en étant chez soi. Même si on le fait comme je le prône!

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire