Les bonnes résolutions pour 2018

2017-2018

En cette période, nombreux sont celles et ceux, qui vont se lancer dans les bonnes résolutions pour l’année 2018.

Mais nous vous mettons en garde !

Il faudra prendre le temps d’aller vite !

Bonne lecture !

Quand on parle d’année, les comptables parlent souvent d’ « exercice ». La définition d’un exercice est : “plusieurs essais répétés en vue de”…

Peu nombreux seront ceux qui vont faire de cet exercice “des bonnes résolutions” le lieu d’une « tétrapalanquée* » de résolutions. Le bon sens commande en effet, de ne pas présumer de ses forces ou de sa volonté. Qui a entendu quelqu’un, même euphorisé par l’ambiance et les toasts, prendre 10** bonnes résolutions, comme arrêter de fumer, de boire, aider sa ou son conjoint dans les tâches ménagères, ne plus conduire trop vite, réparer l’armoire qui grince, terminer le garage etc… Et si on s’étonne de la faible quantité des résolutions que l’émetteur de ces vœux s’adresse à lui-même, quand bien-même il en fait la publicité en public, il répondra avec bon sens : « A chaque jour suffit sa peine » …

On déduira de cet adage deux choses :

1°) Ces vœux sont relatifs à la remise en cause d’habitudes ou à tout le moins génèrent des remises en cause d’ordre comportemental, comme se débarrasser de mauvaises habitudes ou en acquérir de bonnes.

2°) S’engager sur tout ne semble pas relever du bon sens.

Il en va de même pour le Lean et plus encore pour le changement de mode de management consistant à passer du « comment » au « pour quoi ». Toutes ces démarches, visions, stratégies, outils impliquent beaucoup, beaucoup de choses. Et comme les bonnes résolutions de l’année, on ne peut pas tout faire en même temps. Envisager de tout faire évoluer sur une seule période de 12 mois, relève de l’optimisme… Ou des vœux pieux, qui on le sait n’ont d’autre finalité que d’être posés, ou exposés, sans qu’on attende une réalisation effective.…

book-stack

Ou il ne s’agit plus d’« évolution » de l’entreprise mais d’une « révolution ». Comme une révolution est du point de vue physique un tour sur soi-même, on parlera de « retournement ». Vous pouvez essayer de visualiser en quoi consiste un « retournement » : en prenant 10*** gros dictionnaires empilés, essayez de les retourner d’un coup, mais n’oubliez pas de mettre des chaussures de sécurité ! Car plus la pile est haute (ou les démarches pour faire évoluer l’entreprise,  nombreuses) plus les dictionnaires s’échappent de la pile pendant la manipulation (ou plus vous enregistrez d’ échecs sur tout ou partie des démarches).

Si Jean-François Zobrist, un des précurseurs de l’« entreprise libérée » avec l’entreprise FAVI, a adopté l’expression picarde « Faire, en allant », c’est bien en se référant à ce qu’il désigne comme étant le « bon sens paysan ».

Faire en allant, ce n’est pas faire lentement, mais faire « posément » en profitant des « opportunités ». On se rappellera le début de notre propos, où l’opportunité pour la nouvelle année à venir est le posément : limiter le nombre de nos bonnes résolutions. Pensez-y avant d’émettre vos bonnes résolutions pour l’année 2018, tant sur le plan personnel que pour votre entreprise.

Vous souhaitez aller au-delà de l’excellence opérationnelle, et de son amélioration continue des processus, pour aller vers une entreprise plus agile, qui s’adapte plus rapidement ? Car dans un monde de plus en plus complexe, les décisions et leur mise en oeuvre doivent être plus rapides, et donc être prises au plus près voire souvent avec le client. Ceci grâce notamment aux méthodes des petits pas adaptatifs et à un management moderne et agile. Cela permet de poser un cadre rassurant, tout en libérant les itérations, afin de trouver en permanence la solution la plus adaptée (méthode du Design Thinking).

Mais cela nécessite aussi un certain “lâcher prise” du management, une plus grande confiance donnée aux salariés, en leur accordant le droit à l’erreur.

Comment allez-vous vous y prendre ? Soyez ambitieux !

Tout en gardant à l’esprit de ne pas confondre rapidité et précipitation ni sans oublier que “qui trop embrasse mal étreint”  !

Et en attendant de développer une autre fois le « posément » et les « opportunités », nous vous souhaitons une excellente année 2018.

happy-new-year-2018

* : Nombre inconnu mais strictement supérieur à un, et surtout supérieur à la capacité de réalisations, de quantifications, de projections et de planifications pertinentes…

** : Nombre inférieur à la définition ci-dessus.

*** : Nombre connu mais qui, en fonction de la taille et du poids des dictionnaires, peut tendre vers la “tétrapalanquée”.

Ecrit par Xavier GUY

Share it:
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
  • Add to favorites
  • Facebook
  • viadeo FR
You can leave a response, or trackback from your own site.

One Response to “Les bonnes résolutions pour 2018”

  1. […] ***Retournement et volumes (cf : article des vœux 2018 ) […]

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.