La démarche réseau est -je le dis et le répète- la meilleure façon de trouver un nouvel emploi satisfaisant, épanouissant et prometteur. C’est la plus efficace, car elle permet de contrôler votre recherche. Elle n’est pas pour autant la plus facile ni la plus drôle.
C’est un travail de longue haleine relativement répétitif – oscillant entre le franchement barbant et le légèrement ennuyeux – mais qui connait, heureusement, quelques fulgurances, liées à certaines rencontres et quelques ‘victoires’. Mais nous n’avons pas le choix il faut s’y adonner avec assiduité, constance dans l’effort et persévérance…
Au risque de paraître encore moins funky, je propose comme solution à cette situation: la routine!

Pourquoi les enfants qui apprennent à jouer d’un instrument abandonnent-ils la plupart du temps alors qu’ils commençaient enfin à se débrouiller honorablement? La réponse qui revient le plus: « j’en avais assez des exercices quotidiens barbants ». Ajoutez à cela que la plupart des professeurs de musique prennent peu de temps à expliquer à quoi servent les exercices en question et vous avez un cocktail finalement très classique: la frustration s’accumule et produit l’échec et/ou l’abandon.

Il semble néanmoins que les gammes et autres exercices ‘pénibles’ soient vitaux pour l’apprentissage. Autant que mes exercices d’envoi d’e-mail, de coup de fil qualifiants, et de communication axée uniquement sur l’offre de service. Dans les deux cas, la répétition nombreuse, la pratique constante de certains fondamentaux, qui ne sont pas ‘naturels’, sont indispensables.
Elles permettent l’acquisition de réflexes pour ne pas être pris au dépourvu. Et aboutissent à une certaine forme d’excellence (parce que vous vous êtes entrainés à exécuter les mouvements parfaitement) spontanée (parce que votre interlocuteur vous voit en représentation et non en coulisse).
Le fait de répéter, et surtout de ritualiser certaines choses permet de transformer des activités qui, si elles étaient rares, seraient des corvées, en des exercices attendus, familiers, et réconfortants. Même si vous n’avez que faire de la course à pied, je vous encourage sur cet aspect à lire le court livre d’Haruki Murakami (Autoportrait de l’auteur en coureur de fond).
Et par ailleurs je voudrais rappeler deux points que souvent que ceux que j’accompagne oublient:
– pratiquer assidument avec un coach ou un répétiteur permet de progresser -réellement!- et cette évolution positive est un rayon de soleil dans un quotidien qui n’est que rarement rose,
– le travail rémunéré, celui auquel vous êtes habitué, est essentiellement répétitif, donc ces exercices vous permettent de rester dans le bain.

Cette routine que je vous encourage à toujours davantage formaliser (« ma première action d’un matin en semaine… », « en général le lundi après-midi je… », « le vendredi après-midi il vaut mieux faire ceci que… »), n’est pas une prison. C’est un refuge.
Ce travail de réseau, que l’on vous demande de pratiquer est challengeant. Il est nouveau, vous pousse a explorer des situations qui ne sont pas naturelles, ni simples, et en plus vous est souvent présenté comme la seule façon de s’en sortir, donc chargé d’un lourd poids affectif.
La routine est donc un moyen de se rassurer, voire se ressourcer, en donnant des repères.

Cette routine a pour but de:
– rester en contact avec la réalité tant dans le fonds (le réseau) que la forme (une activité quotidienne que l’on pratique avec régularité quelles que soient les circonstances par ailleurs),
– ne pas perdre des yeux l’objectif, car toutes ces taches élémentaires font partie d’un tout et que le lien entre toutes vous a été expliqué et est clair,
– ne pas vous disperser, ne pas perdre votre énergie en courant dans toutes les directions, car tout est une opportunité si on veut le regarder ainsi.

Le quotidien a ceci de passionnant qu’il nous permet une alternance sécurisante : l’énergie de déplacer les montagnes ou la quiétude de ne pas faire grand chose. Celle-ci est nécessaire à celle-là.
Catégorie: attitude
Tags: routine – rituels – repères – réflexes – réseau – pratique

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire