Que faire avec les cabinets de recrutement

En France, le marché d’externalisation du recrutement évolue radicalement depuis près de 3 ans. Il diminue sensiblement, que l’on parle de chasse de têtes ou de recrutement par annonce. Les outils modernes de communication sont pour partie responsables de ce phénomène: trouver des candidats à travers LinkedIn, Viadeo et autres est plutôt simple et ne coûte presque rien. Le contexte économique qui pousse les entreprises à faire des économies visibles est à l’origine du reste.

Cet intermédiaire n’est donc pas très « fertile » en solutions mais, en tant que candidat il vous est tout de même encore conseillé dans les premiers temps de votre démarche de contacter des cabinets de recrutement. Cela vous donnera une certaine vision de votre employabilité, des tendances du marché et vous recevrez peut-être quelques conseils utilisables.

Comment fait-on cela?
Je connais deux bons guides recensant la grande majorité des cabinets en France, en fonction de leurs spécialisations métiers ou secteurs. On y trouve le nom des dirigeants et des principaux consultants.
Vous pouvez aussi regarder qui passe les annonces qui vous plaisent. Allez voir leur site internet, vous y trouverez les noms des consultants.
Envoyez donc une candidature spontanée expliquant votre situation, vos offres de services et projet.

En très grande majorité cela ne donnera rien!
Sur le dernier trimestre de 2010 nous avons procédé de la sorte avec certains de ceux que j’accompagne. Plus de 2/3 des envois n’ont donné lieu à aucune réponse, un peu plus d’1/4 ont produit la réponse automatique classique « nous n’avons pas d’offre correspondante, nous nous permettons de garder votre cv et ne manquerons pas de vous contacter si l’une de nos missions nous amène à rechercher un profil comme le votre » et un très petit 10% a généré une prise de contact.
Cela n’est franchement pas si mal après tout.

La plupart des cabinets ont plutôt une logique de « pull » que de « push ». Leur client est avant tout l’entreprise. Elle spécifie un besoin et ensuite le cabinet est payé pour trouver la solution. Les consultants rencontrent donc des individus qui peuvent être de bons candidats par rapport au profil idéal virtuel évoqué. Si certains vous rencontrent alors qu’ils n’ont pas de postes à pourvoir avec votre profil, c’est qu’ils pensent en avoir bientôt et ainsi devancer l’énoncé du besoin de leur client, voire « créer » le besoin chez un client qu’ils connaissent très bien.
Il vous faut connaître cela pour ne pas vous tromper dans vos attentes en tant que candidat. Il n’y a pas de sentiments particuliers à avoir. S’ils passaient leur temps à rencontrer tous les cadres intéressants qui leur écrivent ils auraient des journées très longues et n’auraient pourtant que peu de chances de trouver les candidats qu’ils sont mandatés pour chercher!

Vous avez donc deux solutions:

  • Écrivez à plusieurs centaines de cabinets (ce qui est tout a fait possible: il y a plus de 1000 adhérents a Syntec Recrutement) et vous aurez probablement des dizaines d’entretiens.
  • Pratiquez le réseau: écrivez à des consultants de cabinet de recrutement de la part soit d’un de leurs clients soit d’un de leur confrère (souvent un de leurs ex-collegues).

Si vous écrivez, étant recommandé par un confrère, le message est simple (« c’est un bon candidat, je n’ai rien pour lui en ce moment, mais toi tu ne perdras pas de temps a le rencontrer »). Si vous écrivez de la part d’un client le message est très proche mais s’y rajoute peut-être un sous-texte (« mon ami, votre client, saura se souvenir du coup de main que vous voudrez bien me donner »).
Au cours du dernier trimestre de 2010 , l’approche b- a déclenché environ 60% d’entretiens pour ceux que j’accompagne qui l’ont testée…

Share it:
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
  • Add to favorites
  • Facebook
  • viadeo FR
You can leave a response, or trackback from your own site.

2 Responses to “Que faire avec les cabinets de recrutement”

  1. Thomas says:

    Awesome work! I’ve read all entries (translated by google.com). Keep up the good work! Thomas.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.