boyComment faire pour approcher un secteur d’activité que l’on ne connait pas ou peu?
Que ce soit pour trouver une nouvelle opportunité professionnelle ou dans le but de développer votre chiffre d’affaires, vous pouvez être confrontées à cette question. Il arrive ainsi parfois que vous deviez vous renseigner sur (et comprendre!) des segments voire des pans entiers de l’économie d’un pays. Il existe de nombreuses manières de s’y prendre. Vous connaissez sans doute la plus ‘théorique’: je tape sur Google l’objet de ma recherche et je lis tout ce qui m’est proposé… Vous connaissez peut-être la plus couteuse: je me paie une étude Xerfi… Je propose ici de vous écrire celle que je trouve la plus pratique.

Ce n’est pas du masochisme … il arrive parfois que l’on ait vraiment besoin de se renseigner en profondeur sur un marché que l’on ne connait pas. Quelques raisons: il nous semble porteur ou en tout cas plus que ceux dont nous sommes issus, on pense pouvoir y offrir nos services, ses produits/services nous attirent…
Il est finalement assez facile je crois d’obtenir de vraies informations tant de fonds que d’actualité, si -comme un journaliste- on va interroger ceux qui détiennent la connaissance. Qui sont-ils? Tout simplement ceux qui y travaillent. Voilà donc encore une utilisation du réseau! Il s’agit donc de se nourrir des discussions et entretiens que l’on peu avoir avec ceux qui y exercent leur métier, voire dont c’est la passion.

Certains d’entre vous me disent qu’ils n’osent pas car ils ne veulent pas imposer à des gens, surtout des inconnus, un questionnaire fastidieux. Et ils ont raison: ce ne serait vraiment pas sympa pour ceux qui gentiment acceptent de vous consacrer un peu de temps. Mais le fait d’être en quête d’informations ne vous oblige pas à vous comporter comme le premier telemarketer venu…
Vous pouvez avoir une discussion qui vous permette d’obtenir les informations sur les entreprises et secteurs qui vous attirent. Vous pouvez échanger des idées, en utilisant par exemple les informations que vous avez obtenues lors des discussions précédentes. «Je parlais hier avec quelqu’un qui travaille chez X, l’un de vos concurrents, et il me disait qu’en ce moment dans votre secteur l’enjeu est surtout de répondre encore plus rapidement aux sollicitations des clients. Me le confirmez-vous?» Ceci est d’autant plus important que cela vous permettra de croiser les informations et donc de trier entre ce qui est de l’ordre des faits et ce qui correspond plutôt à une opinion. Lorsque l’on essaie d’en savoir plus sur un secteur, on peut d’autant plus facilement encourager les ‘confessions’ que l’on explique que l’on s’y connait déjà un peu. Et le bon moyen de le faire est le ‘dropping’ de noms d’entreprise et de personnes.
Tout cela vous permettra de connaître l’actualité, tout comme les questions de fond sur les sujets que vous cherchez à explorer. Et au bout de 2 rendez-vous réseau vous allez devenir un véritable amateur éclairé.
Vous pouvez ainsi déclencher une spirale d’acquisition de l’information et relativement rapidement (souvent en 4 à 6 semaines) parvenir véritablement à comprendre un univers qui vous était au préalable inconnu.

Avec cette méthode, n’importe quel secteur est approchable ou presque. Il vous juste de trouver une ou deux personnes pour amorcer la pompe. Abordez ces personnes de façon humble, de la part de quelqu’un qui les connait, dites-leur que leurs conseils vous seront précieux. Posez-leur des questions autrement que sur le mode mitraillette pour qu’ils n’hésitent pas à vous consacrer du temps… et c’est parti!

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire