ludzieLorsque j’étudiais à Marseille l’un de mes profs nous expliquait que pour être un bon chef d’entreprise il fallait agir sur les ‘4 R’ (Relationships, Roles, Responsabilities, Results) . Nous devions nous préparer à tout à la fois être un gestionnaire, un manager, un entrepreneur et un visionnaire!
Bon, cela passait peut-être mieux avec l’accent marseillais…
Avec l’expérience, je pense en fait que cela s’applique à tout ceux d’entre nous qui doivent piloter une équipe et un P&L.

Mes définitions ne sont pas les mêmes que lui donnait, et elles n’engagent que moi, mais je vous les donne comme je le fais avec ceux que j’accompagne.

Le Visionnaire:
Ne se satisfait pas du status-quo, ni du présent, quels qu’ils soient. Cherche constamment à faire naitre un lendemain meilleur, et à remettre en question les acquis. Inspire et entraine tous ses collaborateurs.

Le Gestionnaire:
Optimise l’existant, qu’il s’agisse de l’organisation, des finances ou des relations clients s’il y a lieu. Pilote des acheteurs et des contrôleurs de gestion pour la diminution des couts, il aide également les commerciaux à vendre avec profit et défend la ‘bottom-line’.

L’Entrepreneur:
Pilote les opérations et guide l’organisation comme on conduit une voiture de rallye, en prenant des risques calculés. Avec et pour ses équipes il définit les objectifs, les indicateurs et les responsabilités de chacun.

Le Manager:
Développe ses collaborateurs pour qu’ils soient toujours plus compétents, proactifs, autonomes et flexibles. Est garant de la motivation des troupes et s’appuie sur les RH pour découvrir et retenir les talents qui progresseront dans l’entreprise.

Comme mon professeur autrefois je maintiens que vous devez avoir les 4 facettes en vous et les utiliser tour à tour. Répondez aux questions suivantes en toute honnêteté pour vous positionner et vous connaître: dans lequel des quatre modes êtes-vous le plus à votre aise? Le moins? Qu’en diraient vos collaborateurs? Savez-vous comment procéder dans ces quatre cas de figure? A propos du/desquel(s) voudriez-vous recevoir une formation? Je vous conseille de dessiner votre camembert: « je suis à 25% un , 40% un , 15% ca et 20% ceci » et de travailler pour vous rapprocher de l’équilibre.
Ça c’est le travail sur vous, votre développement personnel.

Selon les circonstances cependant, il faut davantage agir sur l’un des plans que sur les autres. Il est fondamental de ne pas se tromper dans son analyse de la situation, du diagnostic dépend le résultat et surtout la pertinence de vos efforts. Ceci est d’autant plus vrai lorsque l’on prend une nouvelle fonction ou démarre un nouveau projet. Je vous conseille de reprendre les définitions et d’analyser ce que l’on vous demande, ce que l’on attend de vous, en fonction des 4 attitudes, et de réaliser le camembert de la mission. Cela vous donnera un petit outil pour vous guider dans l’alignement de votre comportement et de votre fonction pour les semaines et mois à venir. Le camembert de la situation vous dira quel facette utiliser majoritairement, et vous permettra de déterminer votre posture, vos communications, votre façon de manager.

« Connais-toi toi-même » disaient Platon et Aristote. Vous devez, avant tout, vous connaître pour savoir comment vous pouvez agir et faire votre job de Responsable. En analysant ce que la situation demande de vous (et en vous le faisant expliquer par vos commanditaires) et orienter vos efforts en alignant tant vos dispositions naturelles que ce que vous avez appris. Voilà ce qu’est pour moi le leadership en action dans l’entreprise.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire